Les noms collectifs

Billet écrit par Leon - 22/05/2015
Parmi les difficultés qui font les délices de la langue française, on trouve la délicate gestion des noms collectifs, ces noms qui désignent un ensemble d’entités. On croise ainsi une foule de gens, on admire une collection d’armes anciennes et nombre d’autres tournures.

Ces groupes nominaux peuvent poser des problèmes d’accords épineux : il arrive que plusieurs formes soient grammaticalement correctes et qu’il faille déduire la bonne orthographe du contexte.

La plupart des, nombre de, quantité de

Certains noms collectifs ne posent pas de réelle difficulté dès lors qu’on sait comment les aborder.
Ainsi, après les noms collectifs sans déterminant tels que « nombre (de) » et « quantité (de) », on accorde les verbes au pluriel : « nombre de gens peuvent s’y tromper ». S’ils sont précédés d’un déterminant, cette règle ne s’applique plus et l’on se trouve alors dans une situation qui nécessite plus de finesse, l’accord pouvant alors se faire avec le nom (au singulier) ou le complément (au pluriel).

La tournure « la plupart des » appelle elle aussi nécessairement un accord au pluriel : « La plupart des gens ont fui la ville. ». Dans certains cas rares, le complément de « la plupart » est singulier, comme pour « la plupart du temps ». L’accord se fait alors bien sûr au singulier.

Les accords portent le sens

Les accords participent à la bonne intelligence du texte et il suffit parfois de s’attacher au sens des mots pour ne pas se tromper.

Considérons par exemple, la phrase suivante : « une foule de gens pensent que les correcteurs orthographiques peuvent corriger toutes les fautes ». La foule n’a pas d’opinion. Ce sont les gens qui la composent qui en ont une et l’accord se fait alors avec le complément.

Par contre, dans la phrase « Après la manifestation, la foule de mécontents s’est dispersée rapidement », l’accord du verbe se fait préférablement au singulier, puisque battre le pavé n’a jamais permis à quiconque de se fragmenter.

Fiez-vous au contexte

Dans bien des cas, on ne pourra reposer sa décision que sur le contexte. Selon que le sens est porté par le nom ou par le complément, c’est l’un ou l’autre qui forcera l’accord.

Lorsqu’on parle d’une espèce ou d’une famille, l’accord se fait souvent au singulier parce que c’est l’ensemble qui porte le sens. On écrira donc : « cette race de chevaux est menacée d’extinction », et « la troupe de casques bleus  est arrivée à bon port ».

Par contre, dans certains cas, on s’attachera plutôt aux éléments qui composent l’ensemble : « un grand nombre d’habitations furent rasées pour permettre la construction du stade ».

Une espèce de, un genre de

Enfin, si l’on peut s’interroger sur certains accords, le genre des noms collectifs n’est jamais modifié par le complément. Vous écrirez donc « C’est une espèce de grand échalas » si vous êtes forcé de recourir à cette formulation.



Dans les dictées, votre oreille suffira la plupart du temps à distinguer la bonne orthographe, mais pas toujours, comme vous le constaterez si vous faites ces dictées :
Billet plus récent : Les anglicismes

Commentaires


bourru07

22/05/2015

Très utile rappel, mais vous n'abordez pas le cas des sujets numériques tels que fractions ou pourcentages:

Le quart reste insensible (ou restent insensibles)

38,5% des sondés s'abstiendra (ou s'abstiendront)


paquita44

22/05/2015

très bien, mais je ne ferai pas moins de fautes pour ça.


Papou78

07/07/2015

Merci de nous aider à faire moins de fautes grâce à vos explications très intéressantes.

Merci ☺


ortograf

10/04/2016

L' article ( quand il y en a un ) peut vous aider: " le quart reste insensible" : singulier, parce que c'est LE quart pris dans sa totalité. "38,5 % des sondés s'abstiendront" : pluriel parce que 38,5 , c'est plus que un.


jaime12

12/07/2016

merci beaucoup


marycake

26/01/2017

Cette dernière correction m'est bien utile,merci Bourru07 d'avoir posé la question et merci ortograf pour la clarté de la réponse.

Marycake

Laisser un commentaire

Veuillez vous connecter ou vous inscrire afin de pouvoir laisser un commentaire.

Connexion Inscription