Forum « Les dictées »

Retourner sur le forum

George Sand, La Mare au Diable, Extrait n°1

Poster une réponse
Auteur Le 23/08/2019 à 06:43

jeanpaul31

Bonjour
Aurais-je mal lu les mots donnés ? J'ai mis la majuscule à "La Grise" comme indiqué, et une faute est comptée. Certes, le mot est écrit deux fois. En cours de phrase, je n'aurais pas mis la majuscule si le mot n'était pas donné. Il est vrai que, pour "la vieille grise" qui revient deux fois, je n'ai pas fait la faute. Ma conclusion est que le seul nom qui eût dû être donné est "Grise".

À demain
Auteur Le 23/08/2019 à 10:16

guerinijm

Même erreur pour moi, je pense qu'il aurait fallu mettre uniquement Grise en marge pour ne pas faire la faute.
Idem pour pré-long avec le tiret, en plus j'ai eu beaucoup de mal à entendre car le mot est mal prononcé.
Auteur Le 23/08/2019 à 12:50

GBRCB

Bonjour,
En ce qui me concerne, outre le pré-long qui à mon avis aurait dû être inscrit, je me suis fait surprendre non sur l'herbe mais par l'herbe, les chevaux mangent de l'herbe comme tous les herbivores, les botanistes cueillent des herbes...et une faute, une.
Auteur Le 23/08/2019 à 14:03

jeanpaul31

Bonjour
Je suis un cumulard avec mes trois fautes énumérées dans les posts précédents par Guerinijm et Gbrcb. Effectivement, pour moi venant d'un milieu agricole, j'ai toujours dit : les vaches mangent l'herbe (et non les herbes) ; je donne des poignées d'herbe aux vaches ; je m'assieds sur l'herbe ; l'herbe pousse (et non les herbes poussent) ; la remorque est pleine d'herbe (et non d'herbes). Du coup, étant confortablement assis dans mon fauteuil et non sur l'herbe, j'ai fait quelques recherches, en particulier dans le Dictionnaire de l'Académie française : je mets l'article avec le point qui, à mon avis, pourrait concerner la dictée du jour, en copié/collé :

« 3. Singulier à sens collectif. Végétation naturelle où les graminées dominent et qui pousse dans les pâturages, les prairies et les lieux humides. Herbe touffue, épaisse, haute. Herbe rare, clairsemée. Herbe tendre, nouvelle. Donner de l'herbe à un cheval. Faire de l'herbe pour les lapins, la cueillir, la récolter pour nourrir des lapins. Faucher l'herbe d'un pré. On mettait autrefois le linge à blanchir sur l'herbe. Un chemin envahi par l'herbe. S'allonger, se coucher dans l'herbe. Déjeuner sur l'herbe. »

C'est en tout cas la raison de mon orthographe, car évidemment, j'aurais pu avoir un autre raisonnement.

Et je n'ai toutefois pas imaginé pas un seul instant que l'herbe fût celle de cette autre définition du dictionnaire sus-nommé :

« Spécialt. Argot. L'herbe, se dit pour la marihuana. » !!


Je me suis inquiété ensuite de la signification du mot "enferges" que je ne connaissais pas. En fait, ce sont des entraves, une corde qui attachait ensemble les deux pattes avant, ou arrière ensemble en laissant un peu de mouvement, ou une patte avant et une patte arrière. Cela empêchait les animaux d'aller trop loin, mais était déconseillé depuis toujours par les agronomes à cause des risques d'accident. (source : Cours complet d'agriculture de 1803, article entraves). Je l'ai toutefois un peu connu dans ma commune.

Définition extraite de CNRTL :

« Entraves placées aux pieds des chevaux ou des bœufs pour gêner leurs mouvements. Mettre des enferges, briser les enferges. La vieille [jument] grise approcha de la haie en faisant résonner ses enferges (Sand, Mare au diable,1846, p. 49).− Laissez-le [un homme] donc un instant humer l'air libre (...) comme un cheval débarrassé de ses enferges (Fabre, Coubezon,1862, p. 200). »

À demain

Modifié par jeanpaul31 le 23/08/2019 à 14:35

Auteur Le 24/08/2019 à 17:42

Chopin

Hello, quand j'ai vu qu'il n'y avait que deux à zéro faute, je
me suis méfié et pensé un peu autrement pour éviter les pièges et mis des "s" où j'en aurais peut-être pas mis...
Quant au trait d'union, j'en colle partout ce qui me fait pas mal de fautes dans mes dictées...
Merci pour la définition du mot "enferges" que je ne connaissais pas et n'avais pas cherchée non plus.
J'aurais préféré ne pas savoir, le texte étant déjà triste, ça rajoute : pauvre bête, déjà qu'elle n'a plus son bébé...
Auteur Le 15/09/2019 à 18:08

Job

J'ai la flemme de faire les dictées depuis un bout de temps mais c'est toujours rigolo de voir Chopin commenter un texte de Georges Sand !
Vous devez vous connecter afin de pouvoir répondre à ce sujet.

Grâce à zenDictée

  • Évitez les fautes dans vos écrits professionnels
  • Faites des dictées en vous amusant
  • Défiez vos amis sur des dictées

Créer un compte gratuitement

Statistiques

  • Rejoignez les 67 544 joueurs ;
  • déjà 830 230 dictées faites ;
  • plus de 103 101 499 mots écrits ;
  • et 10 149 417 fautes…